Les Robinsons du Médoc

C'est l'histoire de gens qui ont quitté la ville. Remisé au placard cravates et costard pour enfiler des bottes de mareyeurs. Des irréductibles, des acharnés que l'on surnomme les " Apaches de la Gironde ", les " Indiens du Verdon ". Tous ceux que nous présente Jean-Michel Rodrigo dans ce documentaire de France 5 ont fait le choix de retourner là où ils ont grandi, à la pointe de l'estuaire, vers Verdon-sur-Mer. Et alors que l'économie locale bat de l'aile, ces " Apaches de la Gironde " ont décidé de se battre. Dans ce Médoc, loin des vignes et des châteaux. Bourlingueur à bagout, Victor-Christian, alias Vicky, est allé jusqu'en Californie, a fait le barman ou la plonge dans les bars de Los Angeles. Depuis, il a abandonné un emploi de pilotage bien payé au port de Bordeaux pour revenir pêcher, chasser et voir voler des canards. Bref, "être peinard", au rythme de la rivière. Fils et petit-fils d'ostréiculteur, José, lui, s'est lassé d'être dessinateur en bâtiment. Comme sa femme, architecte, il a pris goût à la "sauvagerie". Tous deux ne se voient pas "retourner vers la civilisation". Après vingt-cinq ans chez IBM, Christian, lui, s'est lancé dans le stockage du bois. A monté une scierie "achetée dans un tas de ferraille", par défi. Il ne faudrait pas voir dans ce documentaire de Jean-Michel Rodrigo une ode bucolique mettant en scène de doux dingues. Ces Robinson du Médoc ont la tête bien sur les épaules. Ils ont à l'esprit les revers de fortune du plus grand estuaire d'Europe, de la pollution, qui a frappé il y a trente ans, de la crise ostréicole.

MARIE-HELENE MARTIN

" Les Apaches de la Gironde ". France 5, ce soir à 20h45 (câble et satellite), demain à 14h05 (hertzien)

Article paru dans :