TT 20.40 Planète
Documentaire
Ma Mondialisation
Documentaire de Gilles Perret (France, 2006).52mn.
Rediffusion

Yves Bontaz est un patron charmant. Dans la vallée de l'Arve, en Haute-Savoie, il est un des héros d'une industrie florissante, celle du décolletage, qui transforme des barres de métal en pièces pour l'automobile, l'aéronautique, l'électronique, l'armement ou l'électroménager. Mais les clients, les fameux « donneurs d'ordre », l'ont décidé : il faut aller en Chine. Alors Yves Bontaz, comme ses collègues, ouvre une usine à Shanghai, après s'être implanté en Tchéquie et au Brésil.
Collé à ses basques, le réalisateur Gilles Perret, enfant du pays,  recueille ses boutades et ses réflexions, interroge d'autres chefs d'entreprise, ausculte le climat social de la vallée, se renseigne auprès d'économistes. Son film, à la réalisation parfois erratique pour cause de moyens limités, fait mouche parce qu'il choisit l'empathie avec un patron. Un patron atypique par son exubérance. Mais représentatif de ces entrepreneurs déboussolés de voir leurs conceptions paternalistes balayées par l'irruption du capitalisme financier. « On est allé trop loin [...] On va droit dans le mur [...] C'est un système abominable. » Dans la bouche d'un homme qui, à l'orée de la retraite, est assis sur quelques dizaines de millions d'euros, ça interpelle. Ça peut énerver aussi. Surtout quand un de ses collègues donne sa vision du marché planétaire : « Il n'y a rien de pire qu'un pauvre qui veut devenir moins pauvre. » En s'introduisant dans le milieu fermé des dirigeants de PME, Gilles Perret a pris le contre-pied des films militants. Sur un sujet très polémique, il convainc par son refus de tout manichéisme. Il montre dès 2006 la vulnérabilité des sous-traitants, qui ne fera que s'accroître avec la crise financière de 2008.
- lire l'article en format pdf -

Samuel GONTIER

Rediffusions : 26/7 à 22h20. 30/7 à 13h35.

Article paru dans :


le 17/07/2010