T.I.R.-TOI DU MONT BLANC

DIFFUSION : CTV ET FRANCE 3


Pour en savoir plus :

http://www.film-documentaire.fr

 

AUTEUR-REALISATEUR : GILLES PERRET
MONTAGE : STEPHANE PERRIOT
IMAGE : GILLES PERRET
SON : DIDIER FREDEVEAUX
PRODUCTION : EVELYNE JULY

COPRODUCTION : MECANOS PRODUCTIONS,
CTV, AVEC LE SOUTIEN DU CNC

DUREE : 52 MINUTES
ANNEE DE PRODUCTION : 2002

Lorsque Jean-Paul Trichet, gérant d'un centre de vacances, et Georges Unia, guide de haute montagne, prennent la tête de l'Association pour le Respect du Site du Mont-Blanc en 1990, ils ne pensaient certainement pas que leurs vies allaient être modifiées à ce point.

La vallée vit au rythme des escapades des fous de montagnes et semble s'être habituée au vacarme des colonnes de trente cinq tonnes qui transitent par là. Avec la catastrophe du tunnel du Mont-Blanc, tout bascule.

Ces deux étrangers à la vallée, mais adoptés par les natifs du coin, prennent la tête d'une croisade locale qui va défrayer la chronique nationale. Pendant des années, les deux compères de combat et de convictions sont sur tous les fronts. L'un est médiatique, l'autre militant, donc plus en recul, ensemble ils convainquent les professionnels du tourisme, les commerçants, les guides, la masse des habitants qu'il est possible d'interpeller les Pouvoirs Publics et de remettre en cause une certaine logique économique.

La vallée prend tour à tour des allures de champs de bataille ou de rendez-vous musicaux qui rappellent les grands moments de la contestation des années soixante dix. Les hommes politiques défilent, promettent, s'en vont, oublient. Le problème soulevé, celui du fameux déroutage, demeure entier.

Plus de trois années ont passé depuis la catastrophe et toutes les démarches visant à empêcher le retour des camions maudits ont échoué. Les questions soulevées sont, il est vrai, nombreuses. Elles touchent à l'économique, au social, à la protection de l'environnement.

Elles remettent au cause les schémas de développement de la région, mais aussi ceux de l'hexagone, voire de l'Europe toute entière.

Les deux hommes se sentent soudain seuls mais ont une conscience citoyenne profondément ancrée.

C'est, pour eux, une question de vie pour les enfants de la vallée. Les leurs en particulier, qu'ils voient si peu tant leur engagement ronge le quotidien familial.

C'est l'évolution des sentiments et des certitudes de ces deux hommes sur fond de réouverture du tunnel que nous suivons pas à pas. Entre espoir et déboire, mines défaites et sourires rassurants. David contre Goliath dans le décor grandiose des Alpes, avec en fond sonore la pression des camions qui trépignent d'impatience.