LIQUIDATION TOTALE

DIFFUSION : FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS PICARDIE, PUBLIC SENAT, RTBF

[- Ecouter les interviews radio]


Pour en savoir plus :

http://www.film-documentaire.fr

 

 

AUTEUR-REALISATRICE: HELENE DESPLANQUES
IMAGE : NICOLAS DUCHENE, MARINA PAUGAM
SON : FABIEN LUTH

PRODUCTION : JEAN MICHEL RODRIGO

DIRECTRICE DE PRODUCTION : MARTINE VIDALENC

EN COPRODUCTION AVEC FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS PICARDIE, LE CRRAV NORD PAS-DE-CALAIS, EKLEKTIC PRODUCTIONS ET LA RTBF

AVEC LA PARTICIPATION DE PUBLIC SENAT
AVEC LE SOUTIEN DU CENTRE NATIONAL DE LA CINEMATOGRAPHIE ET DE LA PROCIREP ANGOA

DUREE : 52 MINUTES
TOURNAGE : DVCAM

DOCUMENTAIRE SELECTIONNE :
FIGRA DANS LA CATEGORIE "COMPETITION INTERNATIONALE"
FESTIVAL DU FILM HUMANITAIRE DE CHAMPAGNOLE
CHEMINS DE TRAVERSES RENCONTRES CINEMATOGRAPHIQUE
SAISONS DU CINEMA-EDITION PRINTEMPS 2010
FESTIVAL DE L'ACHARNIERE
FESTIVAL INTERNATIONAL DU DOCUMENTAIRE MILLENIUM - BRUXELLES
FESTIVAL D'ATTAC "IMAGES MOUVEMENTEES"
15 EME FESTIVAL VIDEO " LE REEL EN VUE" DE THIONVILLE

 

Pendant plus de vingt ans, le groupe américain Samsonite a fabriqué des bagages sur le site d'Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais. En 2005, le groupe américain décide de fermer son unique site français, mais présente un repreneur pour rassurer les salariés. Il s'agit, plus exactement, d'un trio d'entrepreneurs qui propose de relancer l'activité de l'usine en fabriquant des panneaux solaires. Tout le monde veut y croire… Il n'y a guère le choix.

Après avoir survécu dix-huit mois grâce à une ultime commande de Samsonite, l'usine dépose le bilan en février 2007. Pas un seul panneau solaire n'y a jamais été fabriqué. Les salariés qui, pour la plupart, étaient là depuis vingt ans touchent grâce aux AGS (garantie de salaire) l'équivalent de quelques mois de salaire et « bénéficient » d'un plan social a minima.

Une usine qui ferme dans le Nord, c'est un peu comme un train qui part à l'heure. Sauf que « les Samsonite », comme ils continuent de s'appeler entre eux, ne l'entendent pas de cette oreille…

C'est le début d'un sacré bras de fer ! Elles occupent l'usine (les ouvriers sont majoritairement des ouvrières !), organisent des manifestations à Paris et, comme cela ne suffit pas, elles se dénichent un avocat.

Fiodor Rilov n'en est pas à sa première affaire du genre. Sa rencontre avec les Samsonite est déterminante. Pour elles, pour lui, pour le droit du travail en général. C'est là que cette  « affaire » prend son envol…

Pendant des mois, je l'ai cherchée fébrilement dans les journaux régionaux. C'est une histoire de chez moi, une histoire de travailleurs et de sueurs volées. C'est aussi une histoire d'ailleurs, une histoire de calculs fous qui font peur.

Cela faisait longtemps que j'avais envie de raconter cette histoire, je l'ai enfin rencontrée...