L'ENVERS DES GRANDS

DIFFUSION : FRANCE 3 "CHRONIQUES D'EN HAUT",
TV5 MONDE

Pour en savoir plus :

Un extrait du film sur

AUTEUR-REALISATEUR : GILLES PERRET
IMAGE : PASCAL HARY, GILLES PERRET
SON : CHRISTIAN CHAUVIN, JEAN-PIERRE FAVRE
MONTAGE : STEPHANE PERRIOT
MIXAGE : BRUNO RODRIGUEZ
PRODUCTION : EVELYNE JULY


COPRODUCTION : MECANOS PRODUCTIONS, FRANCE 3
AVEC LE SOUTIEN DU CNC


DUREE : 26 MINUTES
ANNEE DE PRODUCTION : 2003

GENRE : ENVIRONNEMENT ET SOCIETE

DOCUMENTAIRE SELECTIONNE AU FESTIVAL D'AUTRANS

 

Les Grands Montets est une station de la vallée de Chamonix particulièrement atypique. Elle offre des lieux de glisse sur glacier hors du commun qui attirent de toute l'Europe les skieurs les plus fous. Pour les secouristes, le défi est forcément plus grand encore qu'ailleurs. Non pas que les adeptes du hors piste et de la grande vitesse aient plus d'accident que les débutants, au contraire…

Mais parce que leurs chutes sont plus impressionnantes et surtout les traumatismes dont ils souffrent plus graves. Il faut donc baliser le terrain avant la saison, se faufiler dans les replis les plus insensés de la montagne et surtout provoquer des avalanches dès que la neige des sommets devient menaçante. Résultat, les experts en sauvetage parcourent la région en quête du moindre indice, affrontent les crêtes, les arêtes, les pentes, et jonglent avec la dynamite par n'importe quel temps.

Certains, parmi la vingtaine de ces équilibristes, avouent leurs peurs et reconnaissent ne pas pouvoir oublier leurs camarades déjà morts au combat. Deux ont disparu dans une avalanche, un autre est handicapé pour le restant de ses jours. Et c'est sans compter les grands frissons que chacun d'entre eux a connu au cours d'une expédition plus périlleuse encore que les autres.

Pascal et Philippe nous entraînent dans ce tourbillon de poudreuse au milieu d'un décor de glace et de vertige. Ils nous ouvrent aussi grand les portes de leur univers familial, celui de montagnards pour qui le métier rime avec dureté. Et à qui il arrive plus souvent que l'on croie de rêver d'une retraite anticipée. Juste avant l'avalanche de trop ou le coups de fatigue fatal.