LES CANUTS
DE LA SOLIDARITE

DIFFUSION : FRANCE 3

Pour en savoir plus :
Handicap International

Un extrait du film sur

 

 

AUTEUR-REALISATEUR : JEAN MICHEL RODRIGO
iMAGE : JEAN CLAUDE BONVALLET
SON : CHRISTOPHE TREMOSA
MONTAGE : ALAIN ROBICHE
MIXAGE : DIDIER RAY
PRODUCTION : EVELYNE JULY, JEAN MICHEL RODRIGO

COPRODUCTION : MECANOS PRODUCTIONS, FRANCE 3
AVEC LA PARTICIPATION DE HANDICAP INTERNATIONAL
AVEC LE SOUTIEN DU CNC

DUREE : 26 MINUTES
ANNEE DE PRODUCTION : 2001-2002

GENRE : SOCIETE

 

C'était il y a vingt ans… A la frontière entre le Cambodge et la Thaïlande. A deux pas des champs de la mort, dans ces camps de réfugiés où il fallait panser les plaies béantes d'enfants qui avaient sauté sur des mines. Panser avec des bouts de ficelles, du bambou taillé, des mains tendues en direction de visages terrorisés. C'est pour combattre cette horreur là qu'Handicap International est né … Premier témoin, Claude Lelouch filme Jean Baptiste Richardier et Claude Simmonot, deux jeunes médecins originaires de Lyon, en train de sculpter des jambes, d'habiller des moignons. Devant l'hôpital de campagne, d'autres mutilés jouent déjà au football, courent dans la boue de la mousson. Le sourire est au rendez-vous. Les larmes aussi, parfois. Plus rarement.

Vingt ans ont passé, Handicap International intervient désormais dans cinquante cinq pays. Ses équipes pansent les blessures externes, soulagent les déchirures internes, aident à surmonter la mutilation, fabriquent des milliers de prothèses bon marché, donc accessibles à tous. Sans cette génération d'artisans bricoleurs, des villages kmers, des régions afghanes, des ethnies entières de la Corne de l'Afrique auraient été contraints de ramper pour survivre. Handicap International les aide à marcher la tête haute. A vivre sans jamais tendre la main.

Au cours de ces vingt années, l'association a également bataillé dur contre les marchands d'armes. Mille autres organisations et quelques personnalités comme la princesse Diana ont rejoint cette croisade. Ensemble, ils ont fini par imposer en 1997 à 131 pays qu'ils renoncent, par le traité d'Ottawa, à la fabrication et à l'utilisation des mines anti-personnel. Malgré le refus remarqué de la Chine, de la Russie et des Etats-Unis, l'événement est suffisamment marquant pour que la campagne se voit décerner le prix Nobel de la Paix la même année.

HI, s'inscrit dans une longue tradition. Celle d'une certaine ville de Lyon qui n'a jamais longtemps hésité à résister contre l'oppression ou la barbarie. Au fil des années, l'association a tissé une toile de solidarité qui, forcément, fait penser aux combattants de l'ombre et à leurs ancêtres, les Canuts. Il suffit, pour s'en convaincre, d'entendre parler Raymond Aubrac, le compagnon de route de Jean Moulin, le résistant de la première heure, le responsable du déminage de la France après la Deuxième guerre mondiale… Le parrain sans doute le plus légitime de Handicap International.