LE DEUXIEME SOUFFLE

DIFFUSION : FRANCE 3

Pour en savoir plus :
Agir ABCD


Un extrait du film sur

 

 

AUTEUR-REALISATEUR : JEAN MICHEL RODRIGO
IMAGE : JEAN CLAUDE BONVALLET
SON : CHRISTOPHE JEAUSSEAU
MONTAGE : ALAIN JUGNET
MIXAGE : DIDIER RAY
PRODUCTION : EVELYNE JULY, JEAN MICHEL RODRIGO

CO-PRODUCTION : MECANOS-PRODUCTIONS, FRANCE 3
AVEC LE SOUTIEN DU CNC

DUREE : 26 MINUTES
ANNEE DE PRODUCTION : 2002

GENRE : SOCIETE

 

Donner un rôle actif à la retraite, c'est la raison sociale de l'association Agir-ABCD qui a vu affluer trois mille anciens salariés prêts à démarrer une nouvelle vie. Tourisme et loisirs suffisent à tuer l'ennui, pas à donner un sens au temps qui passe. Maurice, un ancien homme d'affaires, dirige l'antenne de Lyon et voudrait démontrer que les retraités peuvent jouer le rôle de sages des Temps modernes.


Au local d'Agir, on les retrouve donc, les anciens de l'industrie, les cadres de la chimie, les bourlingueurs de l'export, les militaires et les professeurs fous. Encore que tout le monde revendique ce grain de folie qui fait croire que, même avec de vieux os rouillés, l'on puisse déplacer des montagnes.


Le local de l'association, c'est le bureau d'autrefois, le bénévolat, la copie conforme du boulot. En plus convivial, moins stressant, mieux vécu. L'esprit de carrière a fait place au sentiment plus noble d'oeuvre commune. C'est l'avantage de la retraite… Finis les supérieurs hiérarchiques grincheux, les menaces de licenciements, les placards étouffants, le harcèlement, moral ou sexuel. Le chagrin du matin est plaisir quotidien. Café brûlant, croissants, blagues d'adolescents et refus évident de se laisser aller à la douleur qui titille parfois les corps.

Pourquoi ce refus catégorique d'un repos officiellement bien mérité ? Les uns évoquent la routine de trente années de couple, d'autres, la déprime de s'être, du jour au lendemain, sentis inutiles à la collectivité. D'autres encore, l'envie de découvrir des pans de société qu'ils ignoraient. Il arrive que la motivation soit plus intime, la perte d'un compagnon, la maladie… Celles du corps, mais aussi celle de l'âme.


Nos retraités actifs précisent que jamais aucun d'entre eux n'a pris la place d'un salarié ni contribué à ce qu'une entreprise fasse l'économie d'une embauche. Maurice, l'ancien homme d'affaires, suit les activités commerciales d'un fabricant de fromage de chèvre "bio". Jean Marie, jeune retraité de l'industrie chimique, épaule d'anciens artisans qui ont plongé dans les affres de la faillite. Claude et Marie rassemblent toute leur énergie intérieure pour affronter de jeunes chômeurs à qui ils apprennent comment se comporter pour décrocher un emploi. Simone passe son temps en prison pour libérer l'énergie qui l'étouffe. Il y a chez chacun beaucoup de pudeur et une grande chaleur humaine. Autant de mains tendues à tous ceux, du même âge, qui s'enfoncent tristement dans la solitude des souvenirs impossibles à partager…