AUBRAC, LES STATIONS MODESTES

 

REALISATEUR : GILLES PERRET

COPRODUCTION : MECANOS PRODUCTIONS ET FRANCE 3 RHONE ALPES AUVERGNE

DUREE : 26 MINUTES

 

 On est à la mi décembre, mais il fait tout de même un bon -10°C et ça se sent. Deux hommes, perdu au milieu s’un  paysage quasi sibérien s’affairent autour d’un pylône de remontée mécanique. Pas d’hélicoptère, pas de grue, pas d’engins ; juste des pelles, des pioches, des masses, des câbles et des tire-forts. Ici, dans l’Aubrac, sur les plateaux du Massif Central, c’est comme cela qu’on se débrouille, l’huile de coude, le savoir-faire et une certaine bonne humeur pour affronter les rigueurs de cet hiver plutôt prometteur, à vrai dire.

On est heureux, on ne le cache pas, et ça donne une énergie certaine. Frédéric, le chef de la petite station de Laguiole, a enfilé sa tenue de mécano pour venir en renfort des deux seuls salariés de l’équipe dite de maintenance. Il y a urgence, noël approche et il faut mettre en état de marche ce téléski acheté d’occasion à une station voisine qui vient de s ‘équiper avec du matériel flambant neuf.

Frédéric jongle avec les outils entre deux appels téléphoniques… Oui, ça passe, plutôt bien même. Et accorde volontiers une première entrevue pour expliquer l’esprit du lieu. Grâce à la frénésie des investissements dans la région, le marché dit de « seconde main » est particulièrement intéressant pour qui a décidé de faire fi des effets de mode, des ambiances tendance, du clinquant, du voyant. La station a décidé de la jouer modeste et Frédéric fait ses calculs de tête.

On peut trouver sans trop de difficultés, une gare de téleski pour environs 4 000 euros alors qu’il faudrait penser en millions d’euros si l’on voulait s’équiper de ces nouveaux télé-sièges 6 places débrayables dont raffolent les grandes stations. Réfléchir un instant, c’est adopter une posture à remonte pente, à contre-courant, hors des pistes damées… mais tellement moins dérapante.